Logo Triangle génération humanitaire

FAIRE
UN DON

REPUBLIQUE
CENTRAFRICAINE

Malgré les efforts de consolidation de la paix, la RCA s'enlise depuis la crise de 2012 dans un cycle de violences qui se sont étendues dans plusieurs régions du pays - y compris dans des zones considérées comme relativement stables - engendrant des besoins humanitaires croissants.

Les populations civiles sont les plus touchées par ce climat de violence. La situation globale d'insécurité et d'instabilité provoque le déplacement de nombreuses familles (estimées à 640 000 personnes en juillet 2018¹), sur les sites de déplacés internes ou dans les familles d'accueil.
Des dynamiques de retours sont pourtant en cours, preuve d'un apaisement, mais il est encore nécessaire d'assurer les besoins urgents des populations hôtes et déplacées, et de pallier le manque d'accès aux services de base.

Préfecture de la Ouaka

Des affrontements entre groupes armés, forces armées internationales, et forces armées centrafricaines continuent d'engendrer des mouvements de population. La préfecture de la Ouaka abrite le plus grand nombre de déplacés internes, exception faite de Bangui (près de 100 000 personnes selon la Commission Mouvements de Population). Le Plan de Réponse Humanitaire² classe la Ouaka en zone prioritaire en matière d'aide humanitaire d'urgence.
Les besoins sont importants, mais le contexte sécuritaire volatil entrave souvent les actions sur le terrain. La province présente donc un défi pour les acteurs humanitaires qui doivent à la fois assister des populations en situation d'urgence et accompagner les déplacés vivant dans les camps depuis plusieurs années.
La grande majorité de ces déplacés (81%) se concentre dans la sous-préfecture de Bambari, où les équipes de TGH sont présentes et développent une approche multisectorielle, tant vers les populations déplacées que les populations hôtes.

  • Eau, hygiène et assainissement (EHA)
    TGH répond à l'urgence sur les sites de déplacés par l'approvisionnement et la distribution d'eau par camions citernes (water trucking), la chloration de points d'eau et la maintenance du parc d'infrastructures sanitaires.
    Des aires sanitaires d'urgence sont mises en place dans les villages le long des axes, accompagnées de sessions de sensibilisation à l'hygiène. TGH réhabilite des forages, construit des latrines semi durables, des cabines de douches désagrégées, et des fosses à ordures.

  • L'éducation d'urgence
    Enjeu majeur en temps de crise, le maintien de la scolarité des enfants de déplacés et hôtes implique un accès à l'éducation primaire et un soutien psychosocial de qualité. Le renforcement des capacités de membres du corps enseignant, la construction de mobiliers scolaires, la réhabilitation d'écoles et la distribution de kits pédagogiques ont amélioré les conditions d'apprentissage.
    Des actions de sensibilisation à l'importance de l'éducation pour tous - et particulièrement pour les jeunes filles - ont été déployées en partenariat avec l'ONG Nourrir.
    Enfin, des installations ETAPE³ ont été mises en place pour apporter une réponse éducative d'urgence aux enfants de déplacés.

  • Sécurité alimentaire et moyens d'existence
    TGH s'est imposée comme un acteur majeur de la sécurité alimentaire, à la fois dans l'urgence pour les populations déplacées, et dans l'amélioration de la résilience des populations hôtes et retournées.
    Une assistance d'urgence a réduit les vulnérabilités alimentaires et économiques en dotant en semences vivrières et outils agricoles 300 ménages retournés et résidents. Les paysans et les ménages ont suivi des formations sur les itinéraires techniques et les pratiques agroécologiques (cultures vivrières et maraîchères).  Des formations ont également été dispensées aux agents auxiliaires vétérinaires et gestionnaires de centres vétérinaires.
    40 groupements de femmes ont reçu du matériel facilitant le transport des produits à vendre sur les marchés, et des activités génératrices de revenus ont été mises en place et renforcées auprès de 19 Associations de Parents d'Élèves et de 800 ménages.

Bangui

Selon l'UNICEF, si rien n'est fait pour lutter contre les inégalités, 167 millions d'enfants vivront dans l'extrême pauvreté dans le monde en 2030. Beaucoup d'entre eux vivent dans la rue, et à Bangui - bien que très peu d'études soient menées pour les dénombrer - ils seraient plusieurs milliers, en comprenant ceux qui effectuent des va-et-vient entre la maison et la rue.
Les causes de ces situations de rupture sont multiples, d'ordre sociopsychologique, économique ou familial, forcées ou volontaires (enfants chassés, enfants maltraités, manque de moyens de subsistance au sein du foyer…).
Les enfants des rues sont vulnérables, exposés à de multiples violences, à des abus commis par leurs pairs ou par des adultes (viol, vol, exploitation économique...), et à la consommation de drogues, la prostitution ou l'infection par le VIH/SIDA.
TGH développe un programme d'éducation/protection à Bangui, et à Brazzaville et Pointe Noire (République du Congo).
Les dispositifs publics orientés vers les groupes vulnérables - et plus particulièrement vers les enfants en danger - sont peu développés. Les organisations de la société civile nationale mobilisées sur cette problématique ont été très fortement impactées par les crises politiques, sécuritaires et économiques des dernières années. Elles manquent cruellement de moyens financiers, matériels et humains.
C'est le cas de la Fondation Voix du Cœur, association centrafricaine engagée pour la protection des enfants de la rue, qui participe aux maraudes organisées par TGH à la rencontre des enfants. Ces maraudes permettent d'établir un lien de confiance avec les travailleurs sociaux et d'initier un processus de réinsertion sociale et familiale. TGH s'attache à renforcer les capacités de ce partenaire, afin de lui transférer progressivement le dispositif.

Préfecture de la Vakaga

Point de départ géographique de la rébellion de la Séléka en 2012, la préfecture de la Vakaga est la première région à avoir subi les conséquences de la crise qui affecte encore la RCA. La région est délaissée par le pouvoir central, isolée géographiquement, économiquement, socialement et politiquement.
Très peu de services publics et d'infrastructures sont encore présents, et la densité de population est très faible. Le contexte sécuritaire connaît une amélioration certaine, mais les besoins humanitaires restent très élevés, et peu d'ONG sont présentes sur le territoire.
TGH mène actuellement des actions dans les secteurs de l'Éducation (seule ONG à intervenir dans ce champ d'action), et de la Sécurité Alimentaire.

  • Éducation / protection
    Deux axes ont été choisis pour répondre globalement et en totalité aux besoins en éducation de la Vakaga : un soutien matériel (construction d'écoles) qui assure l'accès à l'éducation dans un environnement sain et protecteur, et un soutien aux ressources humaines (actions de formation auprès des maîtres-parents) qui assure à tous une éducation de qualité.
    Une sensibilisation à l'importance de l'éducation - en particulier pour les filles - accompagne ces actions.

  • Sécurité alimentaire et moyens d'existence
    Des formations sur la gestion durable des ressources naturelles sont dispensées, notamment auprès d'apiculteurs et de groupements de femmes.
    L'amélioration de la santé animale s'appuie sur les centres vétérinaires et des campagnes de vaccination, en partenariat avec l'Agence Nationale de Développement de l'Élevage (ANDE) et la Fédération Nationale des Éleveurs Centrafricains (FNEC).
    La production agricole (maraîchage et grandes cultures) est valorisée pour améliorer les revenus des ménages, par exemple à travers un soutien à la multiplication locale des semences d'arachide, riz, sorgho et manioc.

¹Rapport de la Commission Mouvement de Populations

²  Les plans de réponse humanitaire (HRP) sont requis pour n'importe quelle crise humanitaire qui a besoin du soutien de plus d'une agence. Ils sont créés à partir de l'aperçu des besoins humanitaires, qui fournit les données de base et d'analyse de la magnitude de la crise et qui permet d'identifier les besoins humanitaires les plus urgents

³ Espace Temporaire d'Apprentissage et de Protection des Enfants : dispositif d'éducation d'urgence qui permet d'accueillir les enfants et leur proposer des activités récréatives.

PROGRAMMES EN COURS

La fondation Voix du Cœur mobilisée face au COVID-19

La Fondation Voix du Cœur, partenaire local de TGH depuis 2011 en RCA, sensibilise aux gestes barrières contre le Coronavirus à travers ce clip réalisé avec les enfants des centres d’hébergement de Sica et Damala à Bangui.

Au-delà de la sensibilisation des enfants, l’initiative a pour but d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur les enfants de la rue particulièrement vulnérables face au virus.

Lire la suite...

Maraude. Bangui, Aout 2019

Améliorer la prévention, la protection et la réinsertion sociale et éducative des enfants vivant dans la rue à Bangui

Education et protection
  • Bénéficiaires : CDCS : 1200 enfants / UNICEF : 828 enfants
  • Durée : CDCS : 12 mois – 01/02/2019 au 31/01/2020
    UNICEF : 10 mois - Du 01/10/2019 au 30/07/2020
  • Budget global : CDCS : 300 000 € / UNICEF : 164 000 €

Les actions de Triangle Génération Humanitaire (TGH) auprès des enfants vivant dans la rue à Bangui ont pour but de développer des services permettant la prévention, la protection et l’éducation de ces enfants. Cela rend ainsi possible l’amélioration de la réintégration et de la prise en charge de ces enfants dans un environnement protecteur qui permet leur développement et leur réinsertion sociale et éducative.

Lire la suite...

Sensibilisation des leaders communautaires. Tagbara, OUAKA, juillet 2019

Lutte contre l’insécurité alimentaire et renforcement des moyens de production pour les populations vulnérables de la Ouaka

Sécurité alimentaire et moyens d'existence
  • Financement : CIAA (Comité Interministériel d’Aide Alimentaire)
  • Bénéficiaires : 15 525 (bénéficiaires indirects)
  • Durée : 12 mois - Du 01/04/2019 au 31/03/2020
  • Budget global : 400 000 €

Ce programme a pour objectif d’améliorer la disponibilité et l’accès aux ressources alimentaires pour les populations vulnérables de la Ouaka. Pour ce faire, TGH permet aux personnes affectées par le conflit d’accéder à des intrants agricoles essentiels pour la grande culture et la saison maraîchère.

Lire la suite...

Assistance en EHA pour les populations déplacées et retournées affectées par les conflits dans la préfecture de la Ouaka

Eau, hygiène et assainissement
  • Financement : Centre de Crise et de Soutien
  • Bénéficiaires : 57 282 bénéficiaires
  • Durée : 14 mois - Du 01/02/2019 au 31/03/2020
  • Budget global : 500 000 €

L'intervention en EHA de TGH se concentre sur les besoins d'urgence auprès des populations déplacées déjà présentes à Bambari et à Ngakobo et auprès des populations hôtes affectées par le conflit, afin d'offrir des conditions de vie dignes aux populations vulnérables qui dépendent totalement de l'aide humanitaire.

Lire la suite...

Inauguration d'un local de vente de poisson, décembre 2018, Birao, Préfecture de la Vakaga

Programme d'aide économique aux producteurs

Sécurité alimentaire et moyens d'existence
  • Financement : Union Européenne, Bêkou
  • Bénéficiaires : 73 040 bénéficiaires directs
  • Durée : 24 mois - Du 01/12/2018 au 30/11/2020
  • Budget global : 1 205 000 €

En synergie avec quatre ONG internationales présentes dans le nord de la RCA, ce programme renforce les compétences des producteurs, les filières agropastorales porteuses, les marchés locaux, l'accès aux services et matériels adéquats et les mécanismes locaux de résolution pacifique des conflits.

Lire la suite...

Forage alternatif - Ouaka- mars 2017

Aide multisectorielle pour les personnes déplacées

Domaine d'expertise multisecteur
  • Financement : Union européenne
  • Bénéficiaires : 18 725 personnes
  • Durée : 20 mois - Du 01/01/2018 au 31/05/2020
  • Budget global : 925 000 €

Ce programme développe une stratégie d'amélioration de l'accès à l'éducation et des activités dans le secteur de l'Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), dans la continuité de l'intervention de TGH dans la mise en place de services pour les déplacés à Bambari et ses axes.

Lire la suite...

PROGRAMMES REALISES

Septembre 2019 / Décembre 2019

Assistance d’urgence aux personnes affectées par la crise dans la sous-préfecture de Birao

L’objectif est d’apporter une assistance d’urgence aux dizaines de milliers de personnes déplacées, sur les nouveaux sites de regroupement de Birao, à travers l’amélioration des conditions d’accès à l’eau potable, à l'hygiène et à l’assainissement.

Lire la suite...

Septembre 2019 / Décembre 2019

Réduction de la vulnérabilité alimentaire des ménages

L’objectif est de contribuer à la réponse d’urgence aux besoins alimentaires des populations vulnérables affectées par l’instabilité sécuritaire du Nord Est de la RCA. TGH vise ainsi l’amélioration de la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans la sous-préfecture de Birao.

Lire la suite...

Juin 2019 / Janvier 2020

Apporter une assistance d'urgence en EHA pour les populations vulnérables

TGH concentre son action sur l’accès d’urgence aux services EHA pour les populations déplacées de Bambari, sur les sites et dans les quartiers en famille d’accueil, mais également dans les quartiers de la ville afin de permettre des conditions respectant la dignité humaine.

Lire la suite...

Juin 2019 / Décembre 2019

Améliorer l'accès des enfants déplacés, de la Sous-Préfecture de Bambari

TGH intervient, dans la préfecture de la Ouaka, dans le secteur de l’éducation dans l’urgence et de l’Eau, l’hygiène et l’assainissement (EHA) depuis 2014, possède une excellente compréhension et expérience des zones (mal formulé) d’interventions et apporte une réponse adaptée aux publics visés.

Lire la suite...

Septembre 2018 / Août 2019

Programme éducatif pour les enfants

En faisant des espaces d’apprentissage des environnements protecteurs et sûrs, TGH améliore la qualité de l’éducation délivrée en Vakaga.

Lire la suite...

Juin 2018 / Mars 2019

Programme de protection et d'éducation pour les enfants déplacés

TGH couvre les besoins des populations déplacées de la préfecture de la Ouaka dans le secteur de l'éducation, et intervient auprès des populations nouvellement déplacées à Séko pour des actions d’éducation dans l'urgence.

Lire la suite...

Mai 2018 / Février 2019

Aide alimentaire pour les populations vulnérables

TGH renforce moyens de subsistance des ménages vulnérables pour améliorer la résilience des populations dans la préfecture de la Vakaga.

Lire la suite...

Avril 2017 / Avril 2019

Aide alimentaire pour les populations déplacées

Ce projet est mené en consortium avec la Croix Rouge française, qui intervient sur Berbérati et l'action de TGH cible la sous-préfecture de Bambari. L'objectif de ce projet vise à apporter une assistance d’urgence et réduire les vulnérabilités alimentaire et économique des populations vulnérables de la sous-préfecture de Bambari.

Lire la suite...

Mai 2016 / Avril 2019

Programme d'aide à la protection des enfants vulnérables. Projet commun République Centrafricaine et République du Congo

Améliorer la protection et la réinsertion des enfants en situation de vulnérabilité par la sensibilisation et le renforcement des capacités d’intervention des acteurs publics et associatifs.

Lire la suite...

Juin 2018 / Janvier 2019

Assistance d'urgence en eau, hygiène et assainissement aux populations déplacées

Ce programme améliore l'accès à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène pour améliorer l'intégrité et la dignité des personnes déplacées par la crise dans la préfecture de la Ouaka.

Lire la suite...

Mai 2018 / Janvier 2019

Assistance d'urgence aux besoins vitaux des populations déplacées

Ce programme met en place les services de base “life-saving” dans les zones de conflit et non couvertes par les acteurs de relèvement dans la préfecture de la Ouaka, afin d'apporter une assistance en eau, hygiène et assainissement améliorant l'intégrité et la dignité des personnes déplacées.

Lire la suite...

Octobre 2018 / Décembre 2018

Assistance d'urgence aux personnes affectées par la crise dans la Préfecture de la Ouaka

Afin de subvenir aux besoins de base « life-saving » ce programme approvisionne en eau les sites de déplacés par du camionnage, en complément des activités de pompage motorisé sur des forages et de gestion de points de chloration.

Lire la suite...

Aout 2018 / Octobre 2018

Intégration des enfants déplacés à Bambari dans le système d'éducation formelle

TGH travaille au renforcement des capacités matérielles, logistiques et humaines du système éducatif formel dans la Ouaka pour maximiser l'accès des enfants des communautés hôtes et déplacées à un environnement éducatif protecteur et de qualité.

Lire la suite...

Octobre 2017 / Février 2018

Assistance d'urgence et amélioration de l'accès à l'eau potable pour les populations hôtes et déplacées

Ce projet prévoit d'apporter une aide d'urgence aux populations hôtes et déplacées de la sous-préfecture de la Ouaka à travers un accès à l'eau potable adapté.

Lire la suite...

Avril 2017 / Février 2018

Améliorer le niveau de sécurité alimentaire dans la préfecture de la Vakaga

Ce programme développe une stratégie d'amélioration de l'accès à l'éducation et des activités dans le secteur de l'Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), dans la continuité de l'intervention de TGH dans la mise en place de services pour les déplacés à Bambari et ses axes.

Lire la suite...

Janvier 2017 / Décembre 2017

Assistance d'urgence en eau, hygiène et assainissement aux populations déplacées

TGH apporte une assistance en Eau, Hygiène et Assainissement aux populations déplacées de la préfecture de la Ouaka, et améliore les conditions de vie des ménages retournés dans leurs villages sur les axes autour de la ville de Bambari.

Lire la suite...

2017

renforcement de la résilience des éleveurs par la réorganisation des réseaux de transhumance et le rétablissement des échanges intercommunautaires

Contribuer à la sécurisation et à l'amélioration des moyens d’existence des populations vulnérables d'éleveurs et agro éleveurs de la Sous-préfecture de Bambari.

Septembre 2017 / Décembre 2017

Vers le renforcement de la résilience des populations vulnérables affectées par l’instabilité politico-sécuritaire

Améliorer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables à risque de déficit de survie et de moyens d’existence dans la sous-préfecture de Bambari.

Mars 2017 / Décembre 2017

Assistance d'urgence aux populations affectées par le conflit

Cette approche globale vise l'apport d'une aide d'urgence adaptée aux besoins spécifiques des déplacés, sur sites ou en famille d'accueil. L'accès à l'eau potable sera assuré pour les populations, qui bénéficieront également de meilleures conditions d'assainissement et d’hygiène grâce à la réhabilitation d'infrastructures sanitaires.

Janvier 2017 / Décembre 2017

Accès à un environnement d'apprentissage de qualité pour les élèves de la Vakaga

TGH améliore les conditions de scolarisation des élèves de la Vakaga en intervenant sur les infrastructures et la formation, et soutient la scolarisation des jeunes filles.

Avril 2017 / Novembre 2017

Assistance d'urgence et amélioration des conditions de subsistance

Ce programme répond aux besoins d'urgence des populations retournées sur les axes, en améliorant leurs conditions d'existence et leur niveau de résilience par la distribution de semences achetées localement ou fournies par la FAO, accompagnée de distributions d'outils agricoles.

Avril 2017 / Octobre 2017

Distribution de semences vivrières et outils agricoles

Le projet consiste à distribuer des semences et des outils fournis par la FAO à des ménages préalablement formés par TGH. L’objectif de cette action est d’améliorer la résilience des moyens d’existence des ménages de la Ouaka face à des menaces ou en situation de crise.

Juin 2016 / Août 2017

Assistance d'urgence pour l'éducation aux élèves de la sous-préfecture de Bambari

Ce programme encourage le retour à l'école des enfants non scolarisés dans la sous-préfecture de Bambari.

Mars 2017 / Juin 2017

Réduction de la vulnérabilité alimentaire des ménages victimes de l’instabilité politique et sécuritaire

Cette action contribue au renforcement de la résilience des populations vulnérables affectées par l’instabilité politico-sécuritaire à travers l’amélioration de leur sécurité alimentaire et de leurs moyens d’existence.

Novembre 2016 / Mai 2017

Organisation et exécution d'une campagne de vaccination du bétail

Ce programme soutient la production alimentaire des éleveurs et agro éleveurs de la Vakaga et de la Ouaka.

Mars 2016 / Avril 2017

Assistance d'urgence en eau, hygiène et assainissement aux populations affectées par le conflit

Apporter une aide d’urgence en eau, hygiène et assainissement aux populations déplacées dans les sites de Bambari, et initier des solutions plus durables pour soutenir d’éventuels retours de populations.

Décembre 2016 / Mars 2017

Assistance d'urgence aux personnes affectées par la crise

TGH intervient sur le volet Eau, Hygiène et Assainissement pour venir en aide aux populations déplacées dans la préfecture de la Ouaka

Mai 2016 / Février 2017

Améliorer le niveau de sécurité alimentaire dans la préfecture de la Vakaga

Renforcer les moyens de subsistance et de résilience des populations de la Vakaga.

Février 2016 / Février 2017

Distribution de vivres dans les camps de déplacés de la préfecture de la Ouaka

Apporter une aide alimentaire d'urgence aux populations vulnérables de la région de la Ouaka à Bambari (PK8 et Aviation) et Ngakobo.

Mai 2016 / Décembre 2016

Rétablissement des services de base dans le secteur de l'Éducation et promotion du retour à l'école des élèves de la préfecture de la Vakaga

Favoriser le retour à l'école des élèves de 25 écoles dans les localités de Birao, Sikkikede et Gordil, et leur garantir un environnement scolaire sain.

Juin 2016 / Septembre 2016

Assistance d'urgence aux personnes affectées par la crise dans la préfecture de la Ouaka

Ce programme apporte une aide d'urgence en matière d'eau, hygiène et assainissement aux populations des sites de déplacés de la Ouaka.

Mai 2016 / Novembre 2016

Distribution de semences vivrières et d'outils agricoles

Renforcer la résilience des moyens d'existence des populations de l'Ombella Mpoko et de la Lobaye.

Octobre 2015 / Août 2016

Projet d'appui au relèvement du système éducatif

Seul acteur humanitaire présent en matière d'éducation dans la préfecture de la Vakaga, TGH entend favoriser le retour à l'école des enfants en âge d'être scolarisés.

Juillet 2015 / Octobre 2016

Dispositif de protection des enfants de la rue

Face à l'augmentation alarmante du phénomène des enfants de la rue à Bangui, les services de l'antenne mobile, mis en place par TGH depuis 2014 permettent à ces enfants un accès à des services socio-éducatifs et médicaux de base.

Octobre 2014 / Août 2016

Programme intégré de réduction des causes et effets de la malnutrition en faveur des populations vulnérables

Le programme vise à améliorer l'état de santé des femmes et enfants de moins de 5 ans des sous-préfectures de Berberati et Bambari en traitant les principales causes et effets de la malnutrition.

Décembre 2010 / Mai 2016

Renforcement organisationnel et structurel des Associations de Parents d'Elèves pour une meilleure prise en charge des écoles

Ce programme vise à contribuer à la réduction de la pauvreté en améliorant l'accès à l'éducation pour tous, par une redynamisation de la FNAPEEC, afin de donner aux associations de parents d'élèves les moyens d'une meilleure prise en charge des écoles.

Avril 2011 / Janvier 2016

Vers un accès pérenne à l'eau potable et un environnement sanitaire amélioré

Inscrit dans un appel à proposition « multi-pays » d'envergure, lancé par la Commission Européenne en 2010, ce projet ciblera des populations vivant dans des zones rurales de la Ouaka, ne disposant pas d'accès à l'eau potable. L'action s'établira avec l'ONG locale Nourrir, partenaire de TGH.

Novembre 2015 / Mai 2016

Pour renforcer la sécurité alimentaire dans la Vakaga

L'action vise à renforcer les moyens de subsistance et de résilience des populations les plus touchées par la crise dans la préfecture de la Vakaga, contribuant ainsi à renforcer leur sécurité alimentaire.

Novembre 2015 / Mars 2016

Assistance d'urgence aux personnes affectées par la crise dans la région de la Ouaka

Principal acteur de la Ouaka en matière d'eau, d'hygiène et d'assainissement, TGH met en œuvre une réponse d'urgence aux besoins des personnes déplacées et populations hôtes de la préfecture.

Mai 2015 / Janvier 2016

Distribution de vivres et protection de semences

Cette action contribue à réduire les conséquences de la crise actuelle sur la sécurité alimentaire des populations vulnérables en République Centrafricaine.

Mai 2015 / Février 2016

Assistance d'urgence multisectorielle aux populations affectées par le conflit

Ce programme vise l'approvisionnement en eau potable de l'ensemble des déplacés, la maîtrise des principaux vecteurs de risques sanitaires, et le soutien direct aux populations hôtes des axes ruraux par la relance de la production alimentaire et la reconstruction des capacités de résilience locales.

Avril 2015 / Avril 2016

Relance de la scolarité primaire dans la préfecture de la Vakaga

L’action ciblera de façon non distinguée l’ensemble des élèves inscrits sur les listes scolaires des écoles ciblées de la préfecture de la Vakaga, ainsi que les membres des APE existantes dans ces établissements.

Mai 2014 / Mai 2015

Assistance d'urgence aux populations affectées par le conflit et aux déplacés internes dans la Ouaka

Le programme vise à répondre aux besoins en eau, hygiène et assainissement des populations déplacées de Bambari et de Grimari, ainsi qu'à soutenir les populations de la Ouaka affectées par la crise.

Février 2014 / Mai 2015

Améliorer l'accès à l'eau potable dans les zones de la Vakaga

Le programme vise à améliorer l'accès à l'eau potable dans les zones de la Vakaga où il est le plus faible, et à réduire les risques sanitaires liés aux mauvais usages de l'eau et aux pratiques inadaptées en matière d'hygiène.

Octobre 2013 / Août 2015

Rétablissement de l'accès à l'eau potable dans la ville de Bambari

Cette action a pour but de rétablir les services de l'eau interrompue dans la ville de Bambari en raison de la crise politico-militaire de 2012-2013.

Décembre 2010 / Juin 2015

Vers une amélioration durable des conditions de vie des populations agricultrices les plus vulnérables de la Ouaka

Au travers de l'accompagnement technique des agriculteurs de la zone, TGH contribuera à diversifier et augmenter la production agricole locale.

Août 2013 / Mai 2015

Améliorer la sécurité alimentaire et renforcer la production agricole dans les zones touchées par la crise politico-militaire

Ce programme cible les trois régions d'intervention de TGH en RCA : Bangui, la Ouaka et la Vakaga. Il a pour objectif global de pallier les conséquences de la crise politico-militaire récente sur la sécurité alimentaire des populations vulnérables.

Mars 2015 / Décembre 2015

Améliorer les conditions de vie des populations déplacées

L'objectif général de ce programme est d'apporter une assistance en Eau, Hygiène et Assainissement aux populations déplacées dans la Préfecture de la Ouaka dans les sites de longue durée, et de maintenir une capacité de réponse d'urgence et une aide au retour pour les populations s'inscrivant dans cette dynamique.

Octobre 2011 / Avril 2015

Vers le renforcement des capacités des acteurs locaux en faveur des enfants de la rue

Dans le cadre de la ligne budgétaire « acteurs non-étatiques » de l'Union Européenne, ce projet vise à renforcer les capacités d'un réseau d'associations centrafricaines dans leur travail de prise en charge des besoins des enfants des rues à Bangui.

Juillet 2014 / Février 2015

Assistance d'urgence en EHA aux personnes affectées par la crise dans la région de la Ouaka

Le programme vise à mettre en place un plan de contingence destiné à fournir une aide d'urgence dans le domaine de l'eau, l'hygiène et l'assainissement (EHA)aux populations affectées par le conflit dans la préfecture de la Ouaka.

Mars 2014 / Décembre 2014

Améliorer la sécurité alimentaire et renforcer les moyens de subsistance des populations affectées par la crise

Ce programme vise à assurer une meilleure récolte vivrière pour la saison 2014, et à renforcer les moyens de subsistance et de résilience des populations les plus touchées par la crise en Vakaga.

Septembre 2014 / Octobre 2014

Evaluation de la sécurité alimentaire des populations affectées par les conflits

Financement : PAM (Programme Alimentaire Mondial)
Budget global : 7 263 USD

Mai 2014 / Août 2014

Programme d'urgence Eau, hygiène et assainissement à Grimari – Préfecture de la Ouaka

Le programme vise à répondre à la situation d'urgence à Grimari en assurant un soutien en eau, hygiène et assainissement auprès de la population déplacée.

Avril 2014 / Août 2014

Assistance agricole d'urgence pour restaurer la sécurité alimentaire des populations affectées par la crise

Le programme vise à effectuer des distributions de kits maraîchers et vivriers ainsi que de rations alimentaires pour la protection des semences dans la zone de Birao, Préfecture de la Vakaga.

Janvier 2013 / Décembre 2013

Assistance multisectorielle d'urgence aux populations vulnérables des zones rurales de la Ouaka

Cette action vise à fournir une aide multisectorielle et intégrée aux communautés rurales de la Ouaka impactées depuis décembre 2012 par la crise politico-militaire, afin de réduire l'exposition des populations aux maladies hydriques, à l'insécurité alimentaire et à la déscolarisation.

Juillet 2013 / Décembre 2013

Accompagnement à l'insertion et à l'autonomisation progressive des réfugiés soudanais

Ce programme vise à fournir une aide multisectorielle aux réfugiés afin de retrouver au minimum le niveau pré-crise. L'augmentation/maintien de l'approvisionnement en eau potable sera atteint par la réparation des points d'eau existants et la formation des comités de gestion des points d'eau.

Août 2012 / Octobre 2012

Répondre aux besoins urgents de populations menacées par la famine dans le nord-est de la RCA

Malgré les campagnes de distribution semencière et l'encadrement assurés par TGH depuis 2008, la production agricole reste médiocre en raison des combats entre ethnies Goula et Rounga et du faible niveau de pluviométrie.

Mai 2012 / Janvier 2013

Répondre aux besoins urgents de populations

Depuis 2007, le nord-est de la République Centrafricaine (RCA) est le théâtre d'opérations militaires conduites par plusieurs groupes armés centrafricains et étrangers, qui ont provoqué de nombreux mouvements de population.

Février 2012 / Février 2013

Améliorer la sécurité alimentaire et renforcer la production agricole

Ce programme a pour but d'améliorer les conditions de vie des populations déplacées en raison des conflits dans le nord est de la RCA par un soutien à la production agricole et à l'élevage de bétail.

Janvier 2012 / Décembre 2012

Soutien à l'autonomisation progressive des réfugiés soudanais

La préfecture de la Haute Kotto et plus précisément la ville de Sam Ouandja, a été lieu d'accueil des réfugiés soudanais depuis 2007. Cette population, originaire de la ville de Daffaq (350 km au sud de Nyala, au Soudan) a fui le Soudan suite aux exactions de milices armées appelées « djanjaweeds » et aux bombardements gouvernementaux.

Avril 2011 / Mars 2012

Soutien d'urgence aux populations victimes de violence

Ce programme a pour objet de permettre aux populations victimes de violences dans le nord-est de la RCA d'avoir accès à l'eau potable, et d'assurer une réponse rapide pour la couverture des besoins primaires des populations déplacées.

Mars 2011 / Décembre 2011

Amélioration de la sécurité alimentaire et renforcement de la production agricole

Ce programme vise à assurer aux ménages l'accès à des semences de bonne qualité afin de réduire le niveau de la vulnérabilité alimentaire de la zone ciblée, et à maximiser l'impact du travail agricole en renforçant les compétences techniques des agriculteurs dans zones touchées par les conflits dans le Nord est de la RCA.

Janvier 2011 / Décembre 2011

Accompagnement multisectoriel à l'insertion et l'autonomisation progressive des réfugiés soudanais

L'équipe de TGH, déjà opérationnelle dans la préfecture voisine de la Vakaga, a mené une évaluation conjointe avec l'UNHCR et IMC* dés l'arrivée des réfugiés en 2007. Un camp a alors été mis en place par ces mêmes acteurs afin de répondre aux besoins de première nécessité des personnes réfugiées.

Octobre 2008 / Juillet 2011

Soutien à la restauration des services essentiels et à la redynamisation du tissu social

A la suite d'interventions de première urgence, TGH entame un travail visant à apporter un mieux durable des conditions de vie des populations de la Vakaga, notamment pour ce qui concerne les secteurs de l'éducation et de l'accès à l'eau.

Janvier 2010 / Décembre 2010

Soutien aux réfugiés soudanais de Sam Ouandja pour leur accès aux services essentiels et leur intégration

Dans la continuité du programme des 12 mois précédents et en conformité aves sa stratégie, TGH a décidé de soutenir fortement l'intégration des réfugiés soudanais dans leur nouvel environnement de vie.

Juin 2010 / Novembre 2010

Vers un accès pérenne à une eau de boisson suffisante et de qualité accrue

Ce programme vise à consolider les acquis du programme précédent qui a permis la construction de sources d'eau potables améliorées et en nombre suffisant. L'objet de cette continuation de l'effort engagé est l'amélioration des capacités locales de maintenance et de gestion des structures créées.

Mars 2009 / Octobre 2009

Renforcement de la sécurité alimentaire des populations de la Vakaga et de la Haute Kotto

TGH a mené, grâce au soutien du Fonds Commun Humanitaire (CHF) à la fin de l'année 2008 et au début 2009 une évaluation sur l'état de la sécurité alimentaire dans ses zones d'intervention ainsi que des potentialités de développement agricole existantes.

Mars 2009 / Décembre 2009

Vers un accès pérenne à une eau de boisson suffisante et de qualité accrue pour les populations vulnérables

La ville de Sam Ouandja ne dispose d'aucune source d'eau potable malgré la disponibilité de la ressource souterraine en quantité suffisante. Le problème réside donc dans le manque de structures adaptées pour l'en extraire.

Novembre 2008 / Septembre 2009

Amélioration de l'accès à l'éducation primaire à Sam Ouandja

Depuis le début de sa présence à Sam Ouandja, en mai 2007 aux côtés des réfugiés soudanais, TGH évalue aussi les besoins humanitaires de la population résidente.

Janvier 2008 / Décembre 2009

Programme de soutien aux réfugiés de Sam Ouandja

Depuis le début de sa présence à Sam Ouandja, en mai 2007 aux côtés des réfugiés soudanais, TGH évalue aussi les besoins humanitaires de la population résidente.

Avril 2007 / Décembre 2008

Programmes sécurité alimentaire

Au cours de la première année et demi de son intervention TGH a travaillé, en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial et l'agence de Nations Unies pour l'Agriculture, à réduire les conséquences négatives des déplacements de population sur le niveau de sécurité alimentaire global.

Novembre 2007 / Octobre 2008

Assistance d'urgence aux populations affectées par le conflit dans la préfecture de la Vakaga

Ce programme consiste en une première réponse d'urgence aux besoins des personnes, besoins liés aux conséquences immédiates du conflit.

Novembre 2007 / Juillet 2008

Assistance d'urgence aux populations affectées par le conflit dans la préfecture de la Vakaga

Suite à une première intervention d'urgence, et dans le cadre de la décision du Service d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) de soutenir les populations affectées par la crise dans le nord de la République Centrafricaine.

Juin 2007 / Décembre 2007

Aide d'urgence aux personnes originaires du Darfour réfugiées à Sam Ouandja, Préfecture de la Haute-Kotto

Suite à l'attaque de Dafak, ville située au sud Darfour, quelques 3000 personnes, majoritairement femmes et enfants, se sont réfugiées dans la ville de Sam Oundja, située à une cinquantaine de kilomètres de la frontière soudanaise.

Mars 2007 / Novembre 2007

Assistance d'urgence aux victimes du conflit centrafricain, Région de la Vakaga

Ce programme consiste en une première réponse d'urgence aux besoins des personnes, besoins liés aux conséquences immédiates du conflit. Ce programme inclut également des activités visant à modérer les effets du sous-développement chronique dont souffre cette région.