Logo Triangle génération humanitaire

FAIRE
UN DON

IRAK ET
KURDISTAN IRAKIEN

L'Irak fait face depuis 2003 à une succession de crises et de conflits qui affectent lourdement sa population. Depuis 2014 et l'apparition de l'État Islamique dans les zones du nord et de l'ouest, la situation sécuritaire s'est particulièrement dégradée. La population a dû se réfugier dans des camps de déplacés ou à l'étranger, ou vivre pendant plusieurs années sous l'occupation du groupe.  En 2018, malgré la proclamation de la victoire de l'État Iraquien sur Daesh aux termes de combats particulièrement violents, les attaques de l'EI et les ripostes de l'armée et de la coalition internationale sont restées fréquentes. 

Malgré plusieurs millions de candidats au retour, l'insécurité, le manque d'infrastructures et les conditions d'existences dégradées prolongent l'exil des populations déplacées. Fin 2018,  1.8 millions de déplacés irakiens étaient encore présents dans les camps, principalement dans le Gouvernorat de Ninive, à proximité de Mossoul, ainsi qu'en zone urbaine dans la région du Kurdistan Iraquien¹.

Les équilibres sociaux et communautaires sont fragilisés entre une population majoritairement chiite et une minorité sunnite trop souvent perçue comme sympathisante de l'État Islamique. Pour revenir à une situation sanitaire et sociale viable, les déplacés devraient réintégrer leur habitat. Le contexte ne s'y prête pourtant pas : malgré l'avancée du front de coalition et la récupération de la totalité du territoire occupé de l'État Islamique, l'activisme de nombreuses cellules dormantes maintient l'instabilité dans certaines zones. Ailleurs, les anciennes zones de conflits restent précaires : terrains minés, bâtiments détruits, absence d'infrastructures et de services publics de base.

Dans ce contexte, l'accès à une éducation formelle pour les enfants est très limité. La distance, les problèmes de documentation légale, la fragilité du corps éducatif ou les frais d'inscription sont autant de facteurs d'absentéisme. En 2018, 41% des enfants affectés par le conflit n'ont pas ou peu accès aux services éducatifs². Beaucoup sont déscolarisés depuis quatre ans ou plus, la réinsertion dans système scolaire n'est plus envisageable pour eux.  Cette population sujette à la marginalisation sociale présente un risque aigu de « génération perdue », et est particulièrement exposée aux risques (travail des enfants, mariage précoces, abus…). Beaucoup ont besoin d'aide pour faire face aux situations auxquelles ils ont été confrontés.

Un premier programme d'urgence pour la protection de l'enfance a été déployé par TGH en octobre 2016 dans le camp de Khazer 1 à proximité de Mossoul. D'autres programmes identiques ont étendu l'action aux enfants victimes des conflits. En 2018,  dans les camps de Nimrud, Salamiyah 1 & 2, et Khazer M1, 4404 enfants à risque ont bénéficié de services de gestion de cas de protection et 861 enfants non accompagnés de services de prise en charge alternative d'urgence.

Avec la création d'une unité spécifique de protection de l'enfance, TGH fournit un service de soutien psychosocial d'urgence de qualité. Fin 2018, 10 000 enfants des quatre camps avaient eu recours ces services.

TGH coordonne également des activités de protection de l'enfance au niveau national. L'association a joué un rôle essentiel dans l'élaboration de diverses directives sur la protection de l'enfance au Kurdistan Iraquien comme en Irak fédéral, ainsi qu'à l'élaboration de lignes directrices pour la mise en œuvre et l'utilisation du Système de gestion de l'information sur la protection de l'enfance (CPIMS+). Ce système facilitera la gestion confidentielle et sécurisée des données des cas de protection de l'enfance à destination du gouvernement et des ONG.

TGH développe des programmes intégrés de protection de l'enfance, d'éducation et de moyens de subsistance dans le sous-district de Bashiqa et dans la ville de Mossoul. En formant les jeunes à la coiffure, la couture et la réparation de téléphones portables, et en accompagnant ces formations de stages en milieu professionnel, ces actions permettent l'insertion socioéconomique des jeunes dans la collectivité. Cette action est cruciale, car ces jeunes sont restés éloignés de l'éducation pendant plusieurs années, soit à cause de leur déplacement, soit parce que leurs parents ont préféré les déscolariser pour qu'ils ne suivent pas le programme scolaire imposé par Daesh.

TGH assure le renforcement des capacités et l'encadrement des agents de la Direction des affaires sociales du Kurdistan iraquien (DoSA) à Duhok, Erbil, et Sulaymaniyah. 667 sessions de coaching menées avec 49 employés en 2018 ont significativement amélioré les pratiques de gestion des cas de protection de l'enfance. Des formations sur les bases de la protection de l'enfance ont été organisées dans trois gouvernorats pour les autorités, les ONG locales et internationales, les membres des communautés, les mukhtars (élus locaux), les dirigeants communautaires et divers membres des comités (154 hommes et 73 femmes).

La mission Irak/Kurdistan a aussi mis en place en 2018 un programme de sécurité alimentaire et moyens d'existence, qui a fourni un service vétérinaire aux agriculteurs.  Deux cliniques vétérinaires mobiles ont traité 48 000 animaux appartenant à 926 ménages dans 83 villages contre les parasites externes et internes, les infections des voies respiratoires, la fièvre aphteuse et les carences en minéraux et vitamines. La décapitalisation du cheptel a été enrayée, et l'amélioration de l'état de santé des animaux a augmenté la production (laitière notamment).

¹Organisation Internationale pour les Migrations (OIM)

²Compilation des données du MCNA et du Ministère de l'Education

PROGRAMMES EN COURS

Temoignage enfant Irak

TEMOIGNAGE

Nisreen, 15 ans
Camp de Ni-mrod, Irak

Lire la suite...

OIM
Temoignage enfant Irak

TEMOIGNAGE

Ayub, 9 ANS
Camp de Salamiya, Irak

Lire la suite...

OIM
Temoignage enfant Irak

PROTECTION DE L'ENFANCE RÉPONSE D'URGENCE À MOSSOUL

" J'ai tout raconté à ma famille à propos du camp, l'Espace d'Accueil pour les Enfants, l'équipe de TGH et ses efforts pour que cette réunification ait lieu "

Lire la suite...

Protection des ressources en eau et autres ressources naturelles des monts Sinjar

Sécurité alimentaire et moyens d'existence
  • Financement : Programme Alimentaire Mondial (PAM)
  • Bénéficiaires : 4 325 personnes
  • Durée : 7 mois - Du 10/05/2019 au 31/12/2019
  • Budget global : 1 240 000 €

Pour améliorer la disponibilité de l’eau de boisson et d’irrigation, TGH fait appel à plus de 400 habitants rémunérés pour la construction de structures de captation d’eau sur les pentes des Monts Sinjar, destinées à recharger les nappes phréatiques.

Lire la suite...

Relance économique du micro-entrepreneuriat et de l'agriculture dans le District d’Hamdaniya

Sécurité alimentaire et moyens d'existence
  • Financement : Agence Française de Développement
  • Durée : 34 mois - Du 01/02/2019 au 31/10/2021
  • Budget global : 2 700 000 €

Ce programme facilite l’accès aux financements et à la réhabilitation des infrastructures en lien avec l’agriculture, et renforce la cohésion sociale pour contribuer à la relance économique et agricole.

Lire la suite...

Renforcement des systèmes de gestion des cas de protection de l’enfance

Education et protection
  • Financement : UNHCR
  • Bénéficiaires : 471 personnes
  • Durée : 10 mois - Du 01/03/2019 au 31/12/2019
  • Budget global : 1 000 000 $

Ce programme renforce les systèmes de gestion des cas dans le cadre de la protection de l'enfance en Iraq (MoLSA et DoSA) et les capacités des travailleurs sociaux au niveau des gouvernorats de Bagdad, Ninive, Erbil, Dohuk et Souleymanieh, ainsi que du Réseau des cliniques juridiques des ONG locales basées à Bagdad (LCN).

Lire la suite...

Programme de protection de l’enfance et d’aide juridique dans le District de Balad

Education et protection
  • Financement : OCHA
  • Bénéficiaires : 8 909 personnes
  • Durée : 6 mois - Du 01/02/2019 au 31/07/2019
  • Budget global : 399 994 $

Ce programme améliore l'environnement, le bien-être, la résilience, le développement, l'accès aux droits et aux possibilités d'apprentissage des enfants touchés par les conflits. Selon le contexte, il se développe sur des approches statiques ou mobiles. Les enfants à risque et à leurs familles bénéficient de services spécialisés adaptés à la culture et tenant compte des spécificités de genre (gestion des cas, assistance juridique pour la documentation civile et cas de détention dans le cadre du partenariat avec Justice Center), ainsi que d'un soutien psychosocial structuré.

Lire la suite...

Camp de Khazer

Programme de protection pour les populations déplacées

Education et protection
  • Financement : UNICEF
  • Bénéficiaires : 28 035 personnes
  • Durée : 6 mois - Du 03/06/18 au 01/12/18
  • Budget global : 629 001 $

Ce programme répond aux problématiques de protection de l'enfance dans les camps de déplacés internes irakiens, par le biais de suivis individualisés, d'activités de soutien psychosocial, de campagnes de sensibilisation, et de mise en place de centres communautaires à destination des enfants, adolescents, et de leurs familles.

Lire la suite...

PROGRAMMES REALISES

Juin 2018 / Octobre 2018

Soutien à la résilience des ménages d’éleveurs les plus vulnérables

L’objectif général du programme est d’améliorer l’état de santé général du bétail et de diminuer le taux de mortalité animale en développant un service gratuit et mobile de soins vétérinaires dans le district de Tilkaif.

Lire la suite...

Janvier 2018 / Décembre 2018

Renforcer les services de protection de l'enfant

Ce programme a pour objectif principal de renforcer les systèmes internes et les capacités des travailleurs sociaux du département et du ministère du Travail et des Affaires Sociales (DoSA & MoLSA) et d'ONG locales, et d'améliorer la coordination et la communication entre DoSA/MoLSA et les acteurs non gouvernementaux.

Lire la suite...

Janvier 2018 / Novemvre 2018

Insertion professionnelle et prise en charge psychosociale des enfants et adolescents

Mise en place d'un centre communautaire dans les quartiers défavorisés de Mossoul est pour accompagner la stabilisation, soutenir la cohésion sociale et l'insertion professionnelle des jeunes.

Lire la suite...

Avril 2018 / Mai 2018

Maintien des services essentiels de protection de l'enfance

L'objectif général du projet est de maintenir les services essentiels de protection de l'enfance déployés par les équipes de TGH auprès des populations déplacées vivant par le biais de suivis individualisés, d'activités de soutien psychosocial, et de campagnes de sensibilisation.

Lire la suite...

Octobre 2017 / Février 2018

Services mobiles et communautaires de protection de l'enfance pour les enfants

Assurer dans les camps une protection immédiate des enfants touchés par le conflit, faciliter et leur fournir un accès de première ligne aux services psychosociaux par le biais d'unités mobiles et statiques dédiées et le renforcement des capacités locales.

Lire la suite...

Août 2017 / Avril 2018

Soutien au retour et à la restauration de l'accès à l'éducation pour les enfants

Le présent projet vise à atténuer les multiples facteurs constituant des barrières à l'accès à l'éducation des enfants et adolescents dans les zones récemment reprises à Daesh en proposant des activités adaptées aux problématiques spécifiques des différents profils d'enfants.

Lire la suite...