Logo Triangle génération humanitaire

FAIRE
UN DON

 

SOUDAN

Répondre aux besoins vitaux des personnes vulnérables
dans l'ouest et le centre du Darfour

DOMAINE D'EXPERTISE

Eau, hygiène et assainissement

Eau, hygiène et assainissement

FINANCEMENT

USAID

BENEFICIAIRES

75 827
personnes

Du 01/10/2019 au 30/09/2020

12
mois

BUDGET GLOBAL

500 000
dollars

La situation actuelle au Darfour est la conséquence d'un conflit qui dure depuis 2003. Bien que les niveaux de violence soient moins élevés depuis 2015, les besoins restent importants. Ce conflit a mis 5,5 millions de personnes dans le besoin urgent d'aide humanitaire au Soudan, dont 3,1 millions sont situées au Darfour. La plupart d'entre elles ont été déplacées à plusieurs reprises en raison de conflits tribaux, de conflits agropastoraux ou encore de catastrophes naturelles. La zone du Darfour est une priorité du Fonds Humanitaire Soudanais (SHF). Dans le secteur de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement (EHA), la réhabilitation et/ou l'amélioration des sources/systèmes d'eau, l'appui aux systèmes d'eau existants, la construction et la réhabilitation d'installations sanitaires et la promotion de l'hygiène figurent parmi les activités prioritaires dont la mise en œuvre est recommandée. Les activités EHA restent cruciales alors que "les maladies transmissibles restent une cause majeure de morbidité et de mortalité au Soudan" (Sudan Humanitarian Response Plan 2019) et que la rougeole, la méningite et les maladies diarrhéiques sont encore fréquemment observées parmi la population. Le cholera est également réapparu dans certaines régions de l’est du pays, notamment dans la région du Nil Bleu.  Comme souligné dans le Sudan 2019 Humanitarian Response Plan (HRP), la propagation des maladies est alimentée, entre autres facteurs, par " un accès limité à l'eau potable et aux services d'assainissement, et de mauvaises conditions d'hygiène ".

Le contexte du Darfour, qui peut être qualifié de crise complexe et chronique, reste instable et soumis à des évolutions inattendues et à des événements soudains liés aux mouvements massifs de population, aux difficultés macroéconomiques et aux conséquences liées au changement climatique. 

Le programme cible les zones touchées par le conflit et les mouvements de déplacement ou de retour dans l'ouest et le centre du Darfour. Le nombre de personnes déplacées est estimé à 183 725 dans l’ouest Darfour et 388 371 personnes dans le centre Darfour les chiffres du HRP de 2019. Les déplacés internes et les retournés sont les personnes les plus vulnérables en raison de leur situation de déracinement et du minimum de biens qu’ils ont pu emporter. Le besoin en ressources financières pour faire face aux coûts liés ou induits par le voyage, combiné à la perte de leurs biens, a un impact durable sur le niveau de pauvreté de ces ménages (décapitalisation et perte des moyens de production par exemple). Cette situation économique précaire est un défi pour l'accès à des services appropriés, notamment dans des zones rurales ou fortement dépendantes des interventions humanitaires. L'amélioration de l'accès aux services en EHA en termes de quantité et de qualité dans ces zones contribue non seulement à l'amélioration de la santé et des conditions de vie des populations  mais tend également à diminuer les tensions entre les communautés d'accueil, d'une part, et les personnes déplacées et les retournés, d'autre part, en réduisant la pression sur les ressources disponibles.

Trois domaines d’action sont visés dans le cadre de l'action proposée :

La réduction de la dépendance à l’aide extérieure, le renforcement des capacités communautaires, la redevabilité envers les populations affectées sont au cœur des actions du TGH.