Logo Triangle génération humanitaire

FAIRE
UN DON

 

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Assistance humanitaire en EHA répondant aux besoins des déplacés
internes présents sur les sites de la ville de Bambari

DOMAINE D'EXPERTISE

Eau, hygiène et assainissement

Eau, hygiène et assainissement

FINANCEMENT

Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes (ECHO)

BENEFICIAIRES

39 433
personnes

Du 01/06/2020 au 31/06/2021

13
mois

BUDGET GLOBAL

400 000
euros

Dans la préfecture de la Ouaka, Bambari représente un point de fixation pour les populations déplacées fuyant les conflits sur les axes alentours. Le rapport de la Commission Mouvements de Populations de Juin 2020 (date de commencement du projet) indique que 33 769 personnes déplacées internes (PDI) sont présentes dans les sept sites de PDI de Bambari. Leur présence représente une tension sur les ressources hydriques et les infrastructures d’assainissement de ces sites. De fait, la propagation des maladies hydriques ou d’épidémies est un facteur de risque supplémentaire.

TGH est présente dans la Ouaka depuis 2010. Dans le cadre du présent projet, TGH participe à l’amélioration de l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement pour les PDI et la population de la ville de Bambari. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, il est d’autant plus important que la population comme les déplacés ait accès à des infrastructures de base afin de respecter les gestes barrières. Pour ce faire, TGH installe des infrastructures sanitaires et mène des sessions de sensibilisation. Concernant l’accès à l’eau, les dispositifs d’urgence (camionnage en eau) sont remplacés par des infrastructures durables au fur et à mesure.

Puits traditionnels non aménagés

Puits traditionnels non aménagés (Etat initial), quartiers Kidjigra et Mbagolo, Bambari, Ouaka, République Centrafricaine, Avril 2021, ©TGH.

Pose de buses

Pose de buses, quartier Kidjigra et quartier Decamp, Bambari, Ouaka, République Centrafricaine, Avril 2021, ©TGH

Au cours des visites de suivi dans les quartiers de retour de la ville de Bambari menées dans le cadre de précédents projets, l’équipe TGH a remarqué une quasi absence de latrines. Ce projet financé par ECHO répond à ce problème : TGH construit d’une part des latrines semi-durables, et d’autre part fournit un appui à la construction de latrines familiales. Les activités incluent également la réhabilitation des infrastructures existantes dans les sites de déplacés afin de permettre l’accès aux latrines et aux douches en toute sécurité et dignité. Des dispositifs de lavage des mains sont installés dans les lieux publics de la ville de Bambari, tels que les marchés et les points d’eau. Des kits d’hygiène composés d’une cruche en plastique et de savons sont également distribués aux ménages vulnérables parmi la communauté hôte.

En parallèle de l’installation et de la réhabilitation des infrastructures sanitaires, des sessions de sensibilisation à l’hygiène sont menées. De plus, les étapes clés du lavage des mains sont affichées à côté des dispositifs de lavage des mains. La complémentarité de ces deux activités permet de lutter au mieux contre la COVID-19 et d’assurer que les populations déplacées comme les communautés hôtes de Bambari aient accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement. A terme, la combinaison de ces deux activités réduit le risque de la propagation de la COVID-19 ainsi que d’autres maladies hydriques à Bambari.

Ce projet s’inscrit dans stratégie à long terme d’autonomisation des populations dans leur accès à l’eau potable et la réduction de leur dépendance à l’aide avec le remplacement du camionnage en eau par du forage de puits, et le remplacement de latrines d’urgence par des latrines semi-durables. Afin de pérenniser les infrastructures TGH renforce la participation communautaire des populations bénéficiaires.