Logo Triangle génération humanitaire

FAIRE
UN DON

 

ALGERIE (réfugiés sahraouis)

Projet pilote d'élevage piscicole de Tilapias
dans les camps de réfugiés sahraouis

DOMAINE D'EXPERTISE

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

FINANCEMENT

Logo PAM

BENEFICIAIRES

90 015
personnes

Du 01/01/2018 au 31/12/2018

12
mois

BUDGET GLOBAL

475 000
dollars

La rareté des activités génératrices de revenus et les conditions environnementales extrêmement défavorables rendent les réfugiés sahraouis vivant dans 5 camps de la région de Tindouf presque exclusivement dépendants de l'assistance humanitaire. La composition limitée des paniers distribués à la population n'assure pas la diversité nécessaire aux besoins alimentaires de base, le manque de protéines animales est régulièrement souligné par les experts en nutrition. Bien que le poisson soit culturellement un aliment important pour la population sahraouie, l'éloignement de la mer et la faiblesse des ressources en eau rend l'approvisionnement en poisson frais quasiment inexistant.

Une quantité d'eau de 450m³ en moyenne est chaque jour rejetée dans la nature sans être exploitée, alors que ses caractéristiques permettent d'envisager l'élevage de poissons, notamment le Tilapia Nilotica particulièrement résistant à des conditions thermiques et minéralogiques extrêmes.

La première partie de ce programme prévoit la construction et l'équipement d'une exploitation aquacole et piscicole pilote. TGH organisera des travaux d'analyse du terrain, de génie civil, et d'achat et installation de matériel. Un bureau d'études spécialisé, sélectionné par TGH selon sa technicité et son implication en aquaculture supervisera l'adéquation des travaux aux objectifs du programme. TGH complètera cette expertise par sa propre expérience dans ce domaine, acquise dans les actions mises en œuvre en Corée du Nord et en République du Congo.

Les membres du CFEA seront formés au processus d'incubation des poissons, qui requiert des compétences simples. Le bureau d'étude assurera un suivi régulier pour garantir le bon déroulement du processus, identifier et répondre rapidement à d'éventuels problèmes.
Un achat d'alevins est envisagé dans le cas où cette phase de reproduction ne permettrait pas d'atteindre le volume nécessaire à la production du tonnage ciblé.

En fonction de la réussite de la première phase de ce programme, cette production de poissons sera distribuée à la population, et aux cantines des écoles de la région.