Menu outils Menu outils Recherche interne au site English version
Recherche interne au site English version
Rechercher dans le site           
Lancer la recherche

Résultat de la rechercheRefermer la recherche interne

Nos Actions

République du Congo

Après 10 ans de guerre civile, le Congo (République du Congo ou Congo Brazzaville) retrouve en 2002 une certaine stabilité politique et sociale. En avril 2016, lors d'une élection largement contestée, le président Sassou-Nguesso est réélu pour 5 ans, bien que totalisant déjà plus de 32 années au pouvoir.

L'économie congolaise est très peu diversifiée, repose largement sur le pétrole, et souffre d'un manque d'infrastructures en dehors de la capitale. Bien que disposant d'un potentiel agricole considérable, le pays importe une grande partie de sa nourriture. Malgré le niveau élevé des prix du pétrole durant plusieurs années successives, qui a permis une croissance économique soutenue (5% en moyenne depuis 2005), la pauvreté et les inégalités demeurent élevées. Selon le PNUD, en 2014, l'Indice de Développement Humain est de 0,59, plaçant le pays au 136ème rang sur 187. Près de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, avec une incidence préoccupante en zone rurale (75% ¹).

Sollicitée par une association lyonnaise, Triangle Génération Humanitaire effectue en 2010 d'une évaluation qui débouchera rapidement sur la soumission à l'Union Européenne d'un projet de relance des activités de développement rural avec une association locale, le FOJEP-Développement.

Depuis 2011, TGH a mené des programmes de développement rural dans la région du Pool en collaboration avec des partenaires locaux (Caritas Congo, le Conseil Départemental du Pool) ainsi que des actions de protection des enfants des rues et des mineurs incarcérés à Brazzaville et à Pointe-Noire. Ce programme, mis en œuvre en partenariat avec le Réseau des Intervenants sur le Phénomène des Enfants de la Rue (REIPER), est renouvelé pour les deux prochaines années grâce au financement de l'Agence Française de Développement.

¹ Enquête Démographique et de Santé du Congo 2011-2012

Programmes en cours

Vers le renforcement des acteurs locaux de la protection de l'enfance – Projet commun République Centrafricaine et République du Congo

Améliorer la protection et la réinsertion des enfants en situation de vulnérabilité par la sensibilisation et le renforcement des capacités d’intervention des acteurs publics et associatifs.

Afficher le détail Refermer le détail

 Domaine d'expertise

Psycho-Social

 Chiffres clés

 Bénéficiaires : Environ 4200 personnes
 Durée : 36 mois 01/05/2016 - 30/04/2019
 Budget global : 995 112 €

 Financement

Logo AFD Logo EuropeAid-commission-europeenne UNICEF
  • Financement : Agence Française de Développement / Europe Aid / UNICEF
  • Nombre de bénéficiaires : Deux réseaux d'organisations partenaires, 1 000 personnes comprenant les acteurs publics en lien avec l'enfance vulnérable à Bangui, Brazzaville et Pointe Noire, 2 000 enfants des rues, 500 mineurs incarcérés et 800 mineurs en rupture
  • Partenaires:
    - Réseau en Faveur des Enfants de la Rue en Centrafrique (RFERC) en RCA ;
    - Réseau des Intervenants sur le Phénomène de l’Enfance en Rupture (REIPER) en République du Congo.
Placement en famille d'accueil dans le cadre du projet déjà initié à Brazzaville

Placement en famille d'accueil dans le cadre du projet déjà initié à Brazzaville visant à améliorer la protection et la réinsertion des enfants en situation de vulnérabilité
Photo : TGH ©

La crise humanitaire de grande ampleur en RCA et la pauvreté endémique en République du Congo impactent les mineurs en situation de grande vulnérabilité – enfants des rues, incarcérés ou en situation de rupture familiale et sociale – qui demeurent exposés à des formes de violence multiples.

TGH travaille avec les enfants vulnérables de Bangui depuis 2011 et de Brazzaville et Pointe Noire depuis 2013, avec le soutien financier de l'UNICEF, de l'Union Européenne, de fondations privées, et désormais de l'AFD. 

  • Le programme inclut les acteurs institutionnels en lien avec la protection de l'enfance,  qui sont formés sur les dispositifs légaux. Il apporte un soutien aux enfants des rues (maraudes effectuées par l'antenne mobile), et organise des animations pour les mineurs incarcérés. Les centres d'accueil bénéficient également d'une amélioration des conditions sanitaires.
  • En complément d'un placement en centre d'hébergement ou en famille d'accueil temporaire, un accompagnement et une remise à niveau scolaire (ou formation professionnelle) sont mis en place pour les mineurs en rupture, en vue de préparer leur réintégration sociale.
  • Enfin, le programme inclut un volet de renforcement des capacités des bureaux de coordination des partenaires et des associations membres. TGH considère en effet que la collaboration avec un partenaire local est essentielle pour assurer la mise en œuvre des activités, l'atteinte des résultats et l'appropriation du programme. A terme, ces partenaires auront vocation à mettre en œuvre l'ensemble des activités de manière autonome.

Les principaux résultats attendus sont les suivants :

  • acteurs de l'État sensibilisés sur les droits des enfants et les dispositifs juridiques et sociaux concernant la protection des mineurs.
  • capacités organisationnelles et opérationnelles des bureaux de coordination du RFERC et du REIPER renforcées.
  • dispositifs de prévention visant la protection des mineurs en danger de Bangui et Brazzaville
  • accompagnement et mise en place de services visant la réintégration sociale des mineurs en rupture
Equipe de l'antenne mobile- Brazzaville

Equipe de l'antenne mobile- Brazzaville
Photo : TGH ©

Bénéficiaires de l’antenne mobile

Bénéficiaires de l'antenne mobile
Photo : TGH ©

Appui à la relance de l’élevage des ruminants dans le Département du Pool

Le programme, porté par le Conseil Départemental du Pool, vise à accroître la production de produits carnés dans le département du Pool en structurant durablement la filière viande.

Afficher le détail Refermer le détail

 Domaine d'expertise

Agro-Secu-Alimentaire

 Chiffres clés

 Bénéficiaires : 236 594 personnes
 Durée : 48 mois 12/2013 – 12/2017
 Budget global : 800 000 €

 Financement

Logo EuropeAid-commission-europeenne
  • Financement : Europe Aid (62%), Conseil Départemental du Pool (38%)
  • Nombre de Bénéficiaires : Population du département du Pool (236 594 personnes)
  • Partenaires : TGH est partenaire du projet, porté par le Conseil Départemental du Pool.

Constats initiaux et chiffres clefs:

  • 54% de la population sous le seuil de pauvreté
  • 2% des terres arables sont cultivées
  • 63% des agriculteurs sont des femmes
  • Faiblesse du soutien d’état au développement agricole

Réalisations concrètes :

- Facilitation des ventes des productions locales

  • Construction de 2 abattoirs aux entrées de Brazzaville

- Amélioration de l’accès aux moyens de productions

  • Mise en place de 3 magasins d’intrants d’élevage
  • Dotation en bovins, ovins et caprins 

- Amélioration des pratiques agricoles

  • Renforcement des capacités technico-économiques et organisationnelles des éleveurs bénéficiaires pour la gestion pérenne de leur exploitation
  • Renforcement organisationnel et développement des capacités des services techniques du Conseil

Vers le renforcement des capacités des acteurs locaux en faveur de la protection de l'enfance

Le programme vise à améliorer la protection et la réinsertion des enfants en situation de vulnérabilité par la sensibilisation et le renforcement des capacités d'intervention des acteurs publics et associatifs des secteurs concernés.

Afficher le détail Refermer le détail

 Domaine d'expertise

Psycho-Social

 Chiffres clés

 Bénéficiaires : 3 280 mineurs
 Durée : 36 mois 11/2013 - 05/2017
 Budget global : 800 000 €

 Financement

Logo EuropeAid-commission-europeenne Action-Humanitaire-France-CIAA-MAEDI-CDCS
  • Financement :Agence de coopération EuropeAid (Commission européenne) et Ministère francais des Affaires etrangères
  • Nombre de Bénéficiaires : 3 280 mineurs (1 200 orphelins et enfants vulnérables pris en charge dans les structures du REIPER – 180 mineurs incarcérés à la Maison d'arrêt de Brazzaville – 1 900 mineurs en situation de rupture sociale et familiale)
  • Partenaires : REIPER (Réseau des Intervenants sur le Phénomène de l'Enfance en Rupture
Photo précédente Photo suivante

Constats initiaux et chiffres clefs:

  • 54% de la population sous le seuil de pauvreté
  • 30% de chômage et fort secteur informel
  • 900 enfants de la rue / 1900 en rupture familiale
  • 180 mineurs incarcérés par an

Réalisations concrètes :

- Formation et accompagnement du REIPER

  • Gestion et administration de la structure
  • Élaboration de la stratégie, gestion de projets, recherche de fonds
  • Accompagnement social pour les intervenants de terrain

- Protection et réinsertion des enfants vulnérables

  • Antenne mobile pour les actions de prévention et d’accompagnement
  • Réseau pilote de 15 familles d’accueil
  • Activités socioculturelles et éducatives pour les enfants incarcérés à la Maison d’arrêt de Brazzaville

- Sensibilisation et plaidoyer

  • Formations sur les droits des enfants, lutte contre la maltraitance
  • Outils de sensibilisation et campagnes
  • Collaboration avec DGAS, orphelinats, écoles, police, etc.

 

Programmes réalisés

Soutien aux acteurs non-étatiques dans leur participation à la réduction de la pauvreté.

Au travers de ce projet, mené en partenariat avec Caritas Congo, TGH se donne pour objectif de renforcer les capacités des acteurs locaux à élaborer et à s'approprier les axes de leur propre développement.

Afficher le détail Refermer le détail

 Domaine d'expertise

Agro-Secu-Alimentaire Genie-Civil

 Chiffres clés

 Bénéficiaires : 106 000 personnes
 Durée : 48 mois 12/2012 – 12/2016
 Budget global : 720 000 €

 Financement

Logo EuropeAid-commission-europeenne Logo Logo-SecoursCatholique-France
  • Financement : Agence de coopération EuropeAid (Commission européenne), Secours catholique France
  • Bénéficiaires : 16 000 bénéficiaires directs et 90 000 bénéficiaires indirects
  • Partenaires : TGH est partenaire du projet porté par Caritas Congo

Le projet définit différentes actions de soutien à destination des Groupements d'intérêt agricole (GIA) qui visent à optimiser l'utilisation des ressources existantes (terres, marchés et débouchés locaux, support institutionnel) pour améliorer les conditions de vie des communautés rurales et contribuer à éradiquer l'extrême pauvreté.

Trois objectifs principaux sont poursuivis :

  • Réduire les difficultés qu'ont les producteurs à écouler leurs productions,
  • Réduire le coût d'un approvisionnement en intrants de qualité,
  • Rétablir la diffusion de connaissances techniques et de pratiques améliorées.

La combinaison de l'expertise technique de TGH et de la connaissance des zones ciblées de Caritas Congo, qui dispose par ailleurs d'un réseau local et d'une légitimité reconnue, permettra d'atteindre plus facilement ces objectifs. Affirmant sa volonté de promouvoir les acteurs du sud, TGH s'inscrit dans le cadre de cette action en tant que partenaire d'exécution de Caritas Congo, qu'elle a choisi comme porteur officiel du projet.

Vers un développement économique de proximité au service de la préservation de l'environnement

Le FOJEP-Développement a été créé en 1989, création matérialisée par la mise en route d'une exploitation agro-pastorale sur le site de Loukakou.

Afficher le détail Refermer le détail

 Domaine d'expertise

Agro-Secu-Alimentaire

 Chiffres clés

 Bénéficiaires : 9 500 personnes
 Durée : 49 mois 11/2011 – 03/2016
 Budget global : 268 K€

 Financement

Logo EuropeAid Logo Ministre-Interieur-Outre-Mer
  • Financement : Agence de coopération EuropeAid (Commission européenne), Ministère de l'intérieur et de l'Outre-mer, Ambassade de France au Congo, PADE
  • Partenaires : FOJEP – Développement

Ce site a vocation à former des jeunes à l'agriculture et à offrir un espace de rencontres et d'échanges entre les agriculteurs du Pool. Durant la guerre civile au Congo, de nombreux bâtiments et infrastructures sont pillés et détruits. Le FOJEP-D se voit donc contraint de stopper toutes ses activités jusqu'en 2003. Depuis, l'implication de son antenne Lyonnaise et l'engagement de ses bénévoles, ont permis au FOJEP-D de relancer les activités dans de nouvelles infrastructures, permettant d'accueillir à nouveau quelques stagiaires.

L'action s'articule autour de la relance des activités du FOJEP – Développement ; elle s'appuiera en premier lieu sur le centre de ressources rural que l'association possède à Loukakou (district de Ngoma-tsé-tsé, Kinkala), qui constituera l'épicentre du programme, à partir duquel sera développé et dynamisé un réseau d'acteurs locaux agissant comme autant de vecteurs de propagation des pratiques et activités promues par l'action, dont l'objectif est de développer un entreprenariat agricole respectueux des exigences environnementales. 

Dernière mise à jour le 27 décembre 2016